FR    |    EN    |    AR    |    FA   
irandestinationirandestination
Forgot password?

Guide de Voyage à Téhéran

La capitale politique de l’Iran est une grande ville animée qui abrite le plus d’habitants de l’Iran (plus de 10 millions de personnes). Elle a été introduite par Aqa Mohammad Khan comme capitale en 1795. Elle est située sur les falaises de montagne d’Alborz, elle a un climat tempéré. Bien qu’il s’agisse d’une ville moderne, elle a de nombreux sites historiques tels que les palais des familles royales et des musées.

Le palais de Golestan:

entre la place d’Imam Khomeini et le bazar dans le quartier qui était autrefois, le cœur de Téhéran il y a ce monument qui a été construit sous la dynastie Qajar. On y constate plusieurs grands bâtiments autour d’un jardin (vous devez obtenir un billet séparé pour chaque bâtiment.) Naser al Din Shah qui a été impressionné par les palais européens, il a fait construire ce grand palais. Ce complexe comprend 17 palais, musées et halls.

Musée des Joyaux nationaux:

Vous avez peut-être déjà vu des peintures dans la galerie d’art du palais de Golestan montrant des bijoux et jouaux uniques des monarques Safavid et Qajar qui sont maintenant conservés dans le musée des Joyaux nationaux situé au sous-sol de la Banque nationale d’Iran dans l’avenue de Ferdowsi. Assurez-vous de ne pas manquer le diamant rose de 182 carats appelé Darya-ye Nour.

Musée national de l’Iran:

La construction de ce musée qui s’inspire de l’architecture sassanide est située dans la rue Si Tir avec deux parties séparées pour l’époque ancienne et islamique. La salle archéologique de ce musée présente de riches collections datant du paléolithique (il y a de 1 million) aux Sassanides (il y a 1500 ans).

Complexe du musée Saad Abad:

une maison royale d’été à Phlavi est située dans l’avenue Valiasr Taheri. Avec 18 musées, maisons et construction, présentent des sujets variés tels que les peintures à la vaisselle royale. Certains de ces musées sont les suivants:

Palais blanc ou palais de la nation: la résidence d’été de Phlavi est remplie d’un mobilier extravagant, de peintures et des tapis.

Le palais vert ou le palais de Shahvand:

le palais plus classique avec le design supérieur et les miroirs mur à mur appartient à Reza Shah. Les musées les plus intéressants sont: le Musée d’Automobile Royal, avec Rolls Royce, Cadillac et Mercedes Benz 600.

Palais de Niavaran:

ce complexe de musée se compose de plusieurs bâtiments tels que Sahebqranieh qui expose le téléphone doré de Shah et les pistolets royaux. D’autres articles saillants comprennent un tapis Kerman montrant des shahs persans des Achéménides ainsi que des souverains européens comme ceux de Napoléon.

Bazar de Téhéran:

les commerçants gagnent de l’argent dans ce lieu depuis plus de 1000 ans. Les magasins de bazar mettent en ligne plus de 10 km de voies et il y a plusieurs entrées, mais il vaut la peine d’utiliser l’entrée principale, dans un square en face de la banque Nationale. C’est un endroit labyrinthique avec des pensions, des banques, une église, une caserne de pompiers et plusieurs mosquées. La plupart des voies sont spécialisées dans un produit particulier: le cuivre, le tissu, l’or, les épices et les tapis, etc.

Musée du verre et de la céramique:

une courte promenade au nord du musée national, il y a un joli bâtiment de Qajar qui expose beaucoup d’objets en céramique et en verre des villes de Neishabur, Kashan, Rey et Gorgan, datant du 2ème millénaire av. J.-C. à nos jours.

Musée du tapis:

Situé à côté du parc Lâleh, le Musée du Tapis (mouzeh-ye farsh) a été fondé en 1976 par la dernière impératrice d’Iran, Farah Dibâ Pahlavi. Le musée expose une variété de tapis persans en provenance de nombreuses villes du pays dont la majorité appartient à la période safavide mais aussi aux époques qâdjâr et contemporaine. La salle d’exposition s’étend sur une superficie de 3400 m² et sa bibliothèque contient près de 7000 ouvrages. La salle du premier étage du musée est consacrée à l’exposition permanente des œuvres du musée, et la seconde, aux expositions temporaires.